War Heritage Institute

Ressusciter Fernand Allard l’Olivier

Un peu de réconfort littéraire en cette période compliquée. Le peintre tournaisien Fernand Allard l’Olivier (1883-1933) sera remis dans la lumière au travers d’une imposante monographie qui sort ce 4 novembre. A travers des reproductions d’oeuvres inédites et des documents personnels de l’artiste (carnets de voyages, correspondances privées, croquis, etc.), découvrez l'incroyable destinée de ce peintre aventurier, entre Tournai, Paris, Alger et Yanonge. Tour à tour reporter de guerre, peintre de voyage, peintre académique ou encore illustrateur, Fernand Allard-L’Olivier, tournaisien d'origine issu d'une famille de lithographes reconnus, est un artiste aux multiples visages, qui connaîtra une vie hors du commun. Ses oeuvres font aujourd'hui partie de collections publiques et privées aux quatre coins du monde, et seront réunies pour la première fois dans un beau livre d'art.

Il est important de noter que le Musée royal de l'Armée, site du War Heritage Institute, détient la plus importante collection au monde d'oeuvres de Fernand Allard l'Olivier en rapport avec la Première Guerre mondiale. Pendant le conflit de 14-18, l'artiste était peintre officiel de l'armée belge et de sa section artistique. C'est une des historiennes du WHI, Madame Sandrine Smets, qui a rédigé le chapitre relatif à cette période.

Ne manquez pas de venir admirer les oeuvres de Fernand Allard l'Olivier dès que le Musée aura rouvert ses portes !