War Heritage Institute

DÉMÉNAGEMENT DÉPÔT MATÉRIEL ROULANT DE BRASSCHAAT À YPRES

Le War Heritage Institute (WHI) est l’institution nationale pour le patrimoine militaire et la Mémoire. Depuis 2010, une partie du domaine militaire de Brasschaat est occupée par son prédécesseur, le Musée royal de l’Armée, comme lieu de stockage de la collection du matériel roulant utilisé depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Au préalable, une partie de ce matériel était entreposée à Kapellen. Le site remplit tant une fonction de stockage qu’une fonction muséale. Il est actuellement géré par un chargé de mission du WHI et deux groupes de bénévoles (blindés et artillerie).

Dans les années à venir, la fonction de stockage à Brasschaat sera réduite, au profit d’un nouveau site à Ypres, où la Défense met 20.000 m2 de hangars à la disposition du WHI. Ces hangars font partie du CCMP Ypres qui ferme ses portes en 2023.

Les hangars actuellement occupés à Gunfire-Brasschaat sont trop petits pour permettre la conservation de tous les véhicules à l’abri et nombre d’entre eux se retrouvent donc à l’air libre. À l’exception d’un hangar, tous les bâtiments sont en mauvais état. La Défense ne désire pas investir dans les vieux bâtiments et le WHI n’en a pas les moyens. L’option Ypres donne au WHI une solution structurelle pour son problème de stockage, ce qui constitue une première.

Le dépôt d’Ypres se trouve à moins de 8 km du Bunker de Commandement du Kemmelberg, un autre site du WHI dédié à la Guerre froide. La caserne d’Ypres fut construite pendant la Guerre froide, en fonction du Bunker de Commandement. Les deux sites ont donc un solide lien historique et peuvent être développés autour d’un même thème, dans une région qui constitue déjà un important pôle touristique en matière de patrimoine militaire.

En ce qui concerne la fonction muséale de Gunfire, le WHI a proposé de collaborer avec la commune de Brasschaat afin de développer un nouveau projet muséal. En 2016-2017, une réflexion a été menée au sujet d’un concept de technologie militaire à exposer dans un nouveau musée, mais la commune n’a finalement pas donné suite. Depuis, la Défense négocie la vente du site avec la commune.

Le 27 avril 2020, le Collège des Bourgmestre et Échevins a pris connaissance d’une note du WHI, dans laquelle l’institution déclarait vouloir quitter le site si la commune ne désirait pas développer ses plans muséaux et touristiques.

Le 21 octobre 2020, la direction a informé un chargé de mission du WHI et quelques bénévoles du déménagement du dépôt vers Ypres et de la fin de la fonction muséale si la commune ne désirait pas développer d’autres initiatives.

Le 8 décembre 2020, le WHI a eu un entretien avec le Collège des Bourgmestre et Échevins, lors duquel le WHI a répété son offre de collaboration. Un éventuel partenariat avec des acteurs régionaux a également été évoqué.

S’il ne s’avère pas possible de développer un projet muséal tourné vers l’avenir avec la commune ou avec des partenaires régionaux et/ou privés, le WHI aura en effet quitté le site dans le courant de 2024.

Plusieurs bénévoles ont heureusement déjà indiqué que le déménagement vers Ypres est une bonne chose et se disent prêts à rejoindre le nouveau site. Certains bénévoles (plus âgés) des environs immédiats de Brasschaat ont indiqué ne pas vouloir suivre le mouvement, pour des raisons bien compréhensibles. Ils pourraient toutefois rester actifs au sein d’un projet muséal plus réduit.

Le WHI est très reconnaissant envers les bénévoles pour tous les efforts qu’ils ont consentis pour notre patrimoine ces dernières années et espère pouvoir maintenir la bonne collaboration sous une forme ou une autre.